Archives du mot-clé bellydance

Stage "S'entraîner comme un pro" - 26 avril 2014

Bilan du stage « S’entraîner comme un pro » le 26 avril 2014

Une team de folie !

Le 26 avril dernier, Bellymove organisait son premier stage de danse orientale. Pour cela, nous mettions les petits plats dans les grands et réunissions 3 professeurs de grand talent pour tous les étudiants désirant approfondir leur technique pendant 4 heures !

L’incroyable Anasma nous faisait découvrir son univers à travers techniques de respiration, musculation et isolations !
La pétillante Semsemah a fait travailler nos stagiaires sur un court enchaînement regroupant différents types de tours.
Et l’énergique Salma a partagé les secrets de la puissance de son bassin à travers des exercices d’accents et de tremblements.

Un après-midi intensif donc, le tout encadré par un échauffement cardio Bellymove, puis un stretching musclé en fin de stage.

S'entrainer comme un pro par Bellymove

Photos de la journée « S’entrainer comme un pro » du 26 avril 2014. Nos professeurs sont reparties avec des jupettes Bellymove fait main

 

Merci à tous !

« Je kiffe ma mémé » me confie Séverine entre les interventions d’Anasma et de Semsemah. Et quelle récompense pour nous de voir les stagiaires transpirer et prendre du plaisir tout au long des 4 heures ! Nous sommes extrêmement fières d’avoir pu réunir une trentaine de stagiaires aussi motivés et bosseurs, venus s’enfermer un samedi après-midi pour bosser de la technique, de la technique et de la technique. Bravo également aux professeurs qui ont partagé leurs connaissances dans la bonne humeur et même suivi avec intérêt les interventions des autres professeurs. Nous sommes ravies de vous avoir réuni et de faire découvrir votre talent à toutes les personnes présentes.

Merci à tous et qui sait… peut-être à bientôt pour une seconde édition…

 

Vidéos : en savoir plus sur nos 3 professeurs invités

Anasma

Anasma

Semsemah

Semsemah

Salma

Salma

danseuse

Conseil : Tombez amoureux d’une danseuse

Ce billet est une traduction de l’article « Enamorate de un bailarin » publié sur StarDanze

Il est bien connu que vous ne tombez pas toujours amoureux de qui vous voulez, mais avec la «variété» des «espèces» qui existent, il reste recommandé de demander un CV minimum avant de tomber dans le piège de l’amour. Et nous le faisons déjà. Quand nous disons: « Je n’aime pas trop, ce n’est pas mon type », tout ce que nous faisons est d’analyser si les qualités, à première vue, correspondent à cette personne idéale que vous aimeriez trouver. Mais attention, la Belle et la Bête nous a enseigné que « la beauté est intérieure », alors peut-être que vous devez aller plus loin et de ne pas vous laisser guider par la première impression.

Loin de moi l’envie de démolir tout faux mythe sur les danseurs et danseuses, voici plusieurs raisons très positives de tomber amoureux d’un danseur.

1. Nous sommes CREATIFS. En effet pour ceux qui ont déjà un conjoint danseur/se l’ont déjà découvert, cette création qui frôle parfois la bipolarité qui vous enchantera. Et ce n’est pas moi qui le dit, ce point a été plusieurs fois démontré. La semaine dernière, un article très intéressant dans un magazine déclarait selon une étude, « les danseurs, photographes et chercheurs scientifiques sont les plus susceptibles d’avoir un trouble bipolaire. » Mais ce petit point a beaucoup de côtés positifs qui dépassent largement ce que vous irritera : nous nous adaptons bien à toute situation, nous prenons en compte plusieurs points de vue et nous mettons à la place des autres facilement, et cela est plus que nécessaire dans une relation.

2. Nous sommes ORGANISES. Et dans ce cas organisé ne veut pas juste dire « ordonné » comme pour tout à chacun. Notre temps se mesure en heures ou alors en heures et demie. Comme à l’école ou à l’université, nous sommes habitués à ces horaires carrées divisés en classes de 8h00 le matin au réveil jusqu’à 21h15, heure du dernier cours de danse. Nous savons maximiser notre temps et même faire plusieurs choses à la fois, et le résultat est plutôt bon. N’est-ce pas merveilleux?

3. Nous sommes PASSIONNES. Oui, beaucoup. Nous aimons le drame et vivre la vie intensément. Nous sommes visceraux. La mauvaise nous fait plonger et nous ôte toute envie de faire quelque chose mais le bon nous émeut au point d’afficher un sourire nerveux sans raison. Pour un bon moment, et un bon moment peut être tout simplement une chanson qui fait dresser les cheveux sur la tête en voiture, nous sommes en mesure de nous monter de vraies pièces de théâtre dans notre tête. Et cela, pour le meilleur ou pour le pire, est appelée la vitalité et vous constaterez qu’il est génial d’avoir à vos côtés quelqu’un qui apprécie les bons et les mauvais moments de la vie, parce que, comme nous le disons toujours, le bon n’est pas aussi bon si on n’a jamais connu le mauvais .

4. Nous avons des gestes CURIEUX et ADORABLES. Des manies et des habitudes qui , par inadvertance, nous nous passons de génération en  génération. Par exemple, parfois nous ne nous penchons pas pour attacher nos lacets , nous levons la jambe et l’appuyons n’importe où. Nous nous échauffons et étirerons les pieds aux feux rouges et nous étirons plus que de raison quand nous sommes à la plage. Quand on entend de la musique, on compte intérieurement les temps pour distinguer s’il s’agit d’une salsa, bachata , merengue ou cha cha cha , pour ensuite le communiquer à haute voix, au cas où vous n’auriez pas remarqué . Nous nous regardons dans tous les miroirs , nous sommes habitués à nous regarder droit dans les yeux comme si nous étions nés en face d’un miroir. Enfin, aprêtez-vous à trouver dans notre mp3 n’importe quel genre de chanson, n’importe quel artiste ou époque (car oui, les cours nécessitent d’avoir le dernier single de Violeta, la série de Disney Channel) et ce, pour un long voyage en voiture à deux est une vraie chance.

5. Nous MANGEONS LA MEME CHOSE que les autres mortels. Pas de branches d’arbres ou de racines. Nous aimons les burgers avec des frites. Nous aimons les crêpes, le brownie et coulant au chocolat et vous pouvez nous emmener n’importe où pour le dîner, pas de problème.

6. Nous sommes ENGAGES. Si vous n’êtes pas encore convaincu, cela finira de vous convaincre. Nous sommes engagés envers les autres danseurs du groupe, avec le professeur de danse, avec nos parents depuis qu’ils nous demandaient d’avoir des bonnes notes si on voulait continuer à « faire de la danse », et engagés sur des horaires (parfois épuisantes). Nous sommes habitués à nous engager et tenir nos promesses et si cela ne signifie pas que nous ne nous faisons pas des erreurs, nous sommes néanmoins très exigeants avec nous-mêmes et bien sûr notre côté bipolaire sait tout de suite quand nous n’avons pas bien fait et ce qu’il faut essayer de corriger.

7. Et enfin, nous avons UN COTE ENFANT éternel. La plupart adorent les films de Disney, chanter et danser avec tout le quartier pour aller acheter du pain nous transporte dans un monde de magie et de fantaisie qui fait en quelque sorte que nous nous sentons vivant (même s’il ya quelques cas de rébellion contre Disney. Si. Nous aimons aussi nous sentir unique et original). En outre, nous avons une facilité à nous deshiniber et à être spontané comme un enfant de 12 ans et c’est une vraie promesse de plaisir.